Accueil / archives / Article-Les-incertitudes-de-la-grandeur-18-03-2021

 

 

LES  INCERTITUDES DE LA GRANDEUR

Telle est la morale que l’on pourrait tirer des avatars judiciaires du grand vin du  château Reignac . Un « grand jury belge » a classé   ce vin,  au cours d’une dégustation à l’aveugle en deuxième position, derrière le château Pavie. Le vin a été confondu avec le château Angélus, ce qui était bien entend une offense pour le Gotha bordelais.

Il s’en est suivi une procédure diligentée par le conseil des vins de Saint-Émilion, l’union des grands crus classés  de graves et le conseil des grands crus classés de 1855. Les juridictions ont partiellement fait droit à leur demande et en appel le Petit Poucet a été condamné pour tromperie du consommateur et publicité comparative illicite.

Nous ne reviendrons pas en détail sur le fond du débat. Bien entendu, un consommateur averti ne pouvait placer, ce vin, même s’il est excellent dans la catégorie des grands crus classés.

Néanmoins, pour une vingtaine d’euros, le  consommateur averti pourra  acheter ce vin en toute confiance et il pourra surprendre agréablement ses invités.

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

©Tous droits réservés 2010 |  Mentions légales | Plan du site | Contact | Les archives | Le vin du mois