Accueil / archives / Article-des Arômes-18-09-2021

 

DES ARÔMES

 ARÔME  VANILLE

  II s’agit d’un arôme particulièrement connu compte tenu de son utilisation assez  large en pâtisserie (crème anglaise, crème glacée etc.) mais également dans les produits d’entretien…

Il faut noter que la vanille n’est pas présente dans les baies de raisins ; elle provient du  bois dans lequel les vins vieillissent un certain temps. Elle est souvent qualifiée d’arôme tertiaire et plus particulièrement d’arôme boisé. Elle permet d’apporter un peu de charpente et de rondeur aux vins. C’est lors du procédé de chauffe des barriques qu’apparaît la vanilline. Celle-ci provient de la dégénérescence de la lignine.

Cet arôme boisé peut provenir également de l’utilisation de copeaux de bois. Bien entendu, il s’agit d’une sorte de succédané singulièrement moins coûteux que l’élevage sous  bois

 

ARÔME ROSE

Cet arôme est particulièrement connu. En effet tout le monde a pu se promener dans une roseraie passée devant un étal de fleuriste.

Cet arôme est l’un des plus connus de la tablette aromatique.

Plus précisément il fait partie de la catégorie des arômes primaires. C’est un des arômes caractéristiques des cépages alsaciens, surtout du gewurztraminer et dans une moindre mesure du pinot noir du muscat d’Alsace ou du riesling.

Bien entendu, il est considéré comme un arôme floral au même titre que la violette ou le jasmin….

Cet arôme s’exprime surtout dans les vins jeunes mais il décline assez lentement pour laisser place à des aromatiques tertiaires.

Les vins alsaciens n’ont pas le monopole de cet arôme. On peut le retrouver dans certains grands crus de Bordeaux mais de plus en plus rarement. En effet pour que cet arôme soit perceptible il faut que le millésime soit évolué. Ainsi la rose devient un arôme tertiaire…

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

©Tous droits réservés 2010 |  Mentions légales | Plan du site | Contact | Les archives | Le vin du mois