Accueil/

Site actualisé le 28  avril. 2021

Oenocratie n’est pas qu’un nouveau site pour les amateurs de vins. En fait, il se veut fondamentalement différent.

Par ce site, nous entendons regrouper un certain nombre d’informations que l’on retrouve difficilement car trop éclatées. Il s’agit notamment d’informations sur les cépages, sur les appellations d’origine etc. Par ailleurs, l’amateur aura plaisir à retrouver des informations notamment sur les vins étrangers qui sont de plus en plus prisés par les consommateurs français. La plupart mérite l’intérêt des amateurs.

Il peut également être utile de connaître les cartes des vins des restaurants  . Si vous achetez des vins, nous vous donnons une liste des cavistes qui ont le mérite de vous faire découvrir quelques belles quilles. Les sites de vente en ligne vous permettront également  d’acquérir aisément  les hôtes de votre cave.

Nous sélectionnons régulièrement des bouteilles. L’impératif  qui anime cette sélection est très simple. Il s’agit de vous indiquer des vins parfois peu connus mais qui ont le mérite d’être dans une gamme de prix raisonnable : 15 €. Au-delà, et sauf exception nous considérons que l’on boit trop souvent l’étiquette. Par ailleurs, les vins les plus connus sont devenus la plupart du temps parfaitement inabordables. Je prendrai un exemple personnel. Quand j’étais étudiant, nous faisions régulièrement des repas que nous  arrosions de château  Figeac qui était acheté à Carrefour…

Bien que ce vin n’ait pas particulièrement augmenté, il n’est guère accessible pour un repas entre amis à moins de bien les aimer…

Enfin, le vin peut être un placement ou serait donc tenu au courant des ventes aux enchères et nous vous donnerons quelques adresses pour pouvoir vendre vos précieuses bouteilles.

Maurice Claude Bergeres

 

La consommation d’alcool peut être dangereuse pour votre santé. Aussi, il doit être consommé avec modération.

 Site pensé et écrit par Maurice-Claude Bergeres (En savoir plus).

 

Les articles

Publié le 28/04/2021

 

LA CHAPTALISATION

La chaptalisation a mauvaise réputation. En effet, elle semble liée, dans l’opinion publique, des vins body-buildés. Compte tenu du changement climatique, elle est d’une utilisation moins fréquente.

C’est une technique d’amélioration des vins qui est ancienne. C’est en effet Chaptal qui l’a recommandée dès 1801 dans son ouvrage  l « Art de faire les vins » ;
Ce chimiste cherchait ainsi à augmenter la force du vin et à améliorer sa conservation.

Cette technique si elle  est conservée est parfois remplacée par certaines techniques plus modernes comme l’osmose inversée qui consiste à soustraire au moût une certaine quantité d’eau. Il en résulte une augmentation de la concentration des autres composés dont le sucre. Mais la technique privilégiée réside toutefois dans l’addition, en cours de fermentation des concentrés rectifiés c’est-à-dire de jus de raisin concentré dont les acides ont été neutralises, éliminées. Bien entendu l’enrichissement par le sucre est en principe totalement naturel.

La chaptalisation est libre dans de nombreux états comme au Chili, en Argentine, au Canada en Afrique du Sud ou en Australie..

La réglementation communautaire permet aux états membres lorsque les conditions climatiques sont défavorables de chaptaliser. Mais, cette chaptalisation n’est permise que dans les pays du nord de l’Europe et dans le nord de la France.

Pour les 25 départements du sud de la France, la chaptalisation est interdite mais la réglementation communautaire, en vigueur prévoit une dérogation lorsque des circonstances exceptionnelles  le justifient.

 

 

 

Connaissance du vin sur Annuaire Le-Vin.org

 
 

                                        
 

 

 

 


 

 

 

 

©Tous droits réservés 2010 |  Mentions légales | Plan du site | Contact | Les archives | Le vin du mois | Webmail